FANDOM


Georges Morikawa
George-Morikawa
Nom JP : Jyôji Morikawa
Nom FR : Georges Morikawa
Informations Générales
Sexe : Masculin
Origine : Japonaise (Tokyo)
Occupations : Mangaka; Père de famille
Anniversaire: 17 janvier 1966
Récompenses
Kôdansha Award: 1991 (Japon)
Prix Polymanga: 2008 (Suisse)

George Morikawa (森川 ジョージ), de son vrai nom Jyōji Morikawa (森川 常次), est un mangaka japonais né le 17 janvier 1966. Son œuvre principale se nomme Hajime no Ippo, qu'il continue toujours de dessiner au rythme d'un tome tous les 2 ou 3 mois.

HistoireModifier

Début difficileModifier

Plus jeune, Morikawa lisait les travaux de «Chiba Tetsuya» (l’auteur d'Ashita No Joe, autre manga de boxe très populaire), c’est grâce à ceux-ci qu’est née sa vocation de mangaka. Que ce soit au collège ou au lycée, il se battait régulièrement. Il a d’ailleurs eu une suspension d’une semaine le jour de sa cérémonie d’entrée au lycée pour avoir frappé un élève qui avait une arme à feu dans son casier. Par la suite, il est devenu membre du conseil d’étudiant.

A l’âge de 17 ans, il dessine son premier manga, Silhouette Night. Premier de plusieurs projets car il s'attaque ensuite à un manga de football, Kazuya Now ainsi qu’à un autre essai intitulé Signal Blue, pour ce dernier il était question de formule 1 (influencé par Initial D).

Malheureusement, tous ses travaux ont été décommandés les uns après les autres, malgré le fait qu'à chaque fois l’éditeur lui laissait une autre chance, Morikawa ne pouvait plus se permettre de perdre du temps. Il avait déjà une femme et un enfant, la vie n’était pas facile... Il décida donc que si son prochain manga ne marchait pas, il abandonnerait pour de bon son rêve. Pour cette dernière tentative, il choisit son sport préféré, la boxe. C’est ainsi qu’est né Hajime No Ippo !

La BoxeModifier

George Morikawa est un véritable fan de boxe anglaise, il a notamment assisté le 2 novembre 1990 au match entre Mike Tyson et James Douglas au Tokyo Dome, la première défaite de Tyson.

Le « JB Sports Gym »Modifier

Il s'est aussi lui-même lancé dans le monde de la boxe en rachetant un club prestigieux au Japon, le « JB Sports Gym », où s'entraînent les futurs champions japonais.

Manabu Fukushima & Takashi NaotoModifier

Le 6 avril 2005 il est homme de coin pour Manabu Fukushima. Celui-ci est l'ancien champion poids plume du Japon, et le champion Super-Coq OPBF. Morikawa avait même fait l'affiche du combat pour le titre mondial WBA Super-Coq de Fukushima, mais malheureusement, ce dernier a dû déclarer forfait en raison d'une déchirure musculaire au mollet. Il a aussi dessiné la couverture de l'autobiographie du coach de Fukushima, Takahashi Naoto, qui est l'ancien champion Super-Coq du Japon.

Raika EmikoModifier

Raika

Flyer publicitaire pour Raika Emiko

Morikawa a également réalisé un flyer publicitaire pour Raika Emiko, à l'occasion du championnat du monde de boxe féminine qui avait lieu le 10 novembre 2007 à Tokyo. On y aperçoit la championne à la sauce Ippo. Le mangaka a eu d'ailleurs l'occasion de rencontrer de nombreuses boxeuses qui lui ont avoué que Ippo leur avait donné envie de commencer la boxe. Des versions spéciales de l'affiche ont été vendues lors du tournoi, celles-ci étaient dédicacées par Morikawa et le groupe de boxeuses de Raika. 

« J'ai entendu que plusieurs des boxeuses de Raika ont commencé la compétition après la lecture de Hajime no Ippo. Quand je suis allé la première fois voir les femmes se battre, j'ai compris à quel point elles étaient sérieuses. Sans s'arrêter, sans abandonner, elles livraient des crochets gauches et droits juste comme Ippo Makunouchi le fait (dans le manga)… Après beaucoup d'années dans l'élaboration de manga, je crois que les athlètes de Raika ont répondu à la question qu'est la signification d' être fort. »

-Communiqué de George Morikawa-

Hajime no Ippo: Un franc succèsModifier

La signification du titreModifier

Hajime No Ippo est un jeu de mots, puisqu'il y a en fait 2 sens : Hajime veut dire "commencer" ou "démarrer", et "Ippo" est à la fois le nom du héros et le mot "pas". On peut donc traduire par "Ippo le débutant", "Ippo le challenger" (comme l'avait fait Kero Video) ou alors plus littéralement par "Le pas du commencement/du début", "Le premier pas" ("The First Step" étant le titre qu'a choisi l'éditeur Geneon). Les choix des différents éditeurs permettent de remarquer la difficulté de traduire le titre en français ou en anglais. C'est un jeu de mots typiquement japonais.

ParutionModifier

Publié depuis le 17 février 1990 par Kōdansha dans le Weekly Shonen Magazine, ce manga connait un grand succès et est édité dans les pays francophones par Kurokawa sous le titre "Ippo – La Rage de vaincre" depuis le 13 septembre 2007. Ippo est également imprimé par Haksanpub en Corée du Sud et Level Comics en Indonésie.

RécompensesModifier

Polymanga

Suisse 2008 : Trophée du Prix Polymanga

En 1991 soit un an après sa parution, le manga à succès obtient le Prix du manga Kōdansha, catégorie shonen.


Publié depuis septembre 2007 dans les pays francophones, une affirmation de celui ci se fait remarquer, d'ailleurs en 2008 il remportera le prix Polymanga, trophée du meilleur shonen manga.

Création d'une mini-sérieModifier

Après 22 ans consacrés exclusivement à son oeuvre majeure, George Morikawa, débuta une nouvelle mini-série de cinq chapitres dans le 31e numéro du Shônen Magazine, qui est sortit le 4 juillet 2011 au Japon.

Brève mais intense, la série s'est donc terminer dans le courant du mois d'août. Intitulée Ai ni Iku yo, ce one-shot s'inspirera d'un livre de Nobumi, Ue wo Muite Arukô, dans lequel l'auteur nous livre son expérience de deux semaines en tant que bénévole, dans le nord du Japon, juste après le tremblement de terre du 11 mars 2011.

La publication d' Hajime no Ippo à suivit son cours normal durant la sortie de ces cinq chapitres, Hajime no Ippo et Ai ni Iku yo étaient donc publiés simultanément.

News-manga

La mini-série Ai ni Iku yo

RéférencesModifier

Navigation sur le SiteModifier